Navikevicius c. Administrateur général (ministère de l'Emploi et du Développement social)

2015 CRTEFP 34

  • Devant: John G. Jaworski
  • Date de la décision: Le 20 avril 2015
  • Langue originale: Anglais

Termes analytique:

Relations de travail – Absence non autorisée du travail – Évaluation par Santé Canada (SC) – Abandon – Licenciement – Alinéa 12(1)e) de la Loi sur la gestion des finances publiques (LGFP)

L'employeur a déterminé que le licenciement de la fonctionnaire était justifié au motif que son absence non autorisée continue du travail constituait un abandon de son emploi – la fonctionnaire s'estimant lésée a constamment miné les efforts visant à faciliter l'évaluation de SC – la fonctionnaire s'estimant lésée est entrée dans son lieu de travail, a remis son laissez‑passer et sa carte d'identité au représentant de son agent négociateur et est repartie – l'employeur a écrit à la fonctionnaire s'estimant lésée un certain nombre de fois pour l'informer qu'elle était en congé non autorisé du travail et pour lui ordonner de se présenter au travail ou de fournir des documents médicaux à l'appui de son absence du travail – selon la fonctionnaire s'estimant lésée, elle ne s'est pas présentée au travail tel qu'il lui avait été ordonné parce qu'elle était malade et bouleversée – la fonctionnaire s'estimant lésée n'a présenté aucune note du médecin à l'employeur et n'a déposé aucune preuve médicale quelconque pendant l'audience à l'appui de cette allégation – l'arbitre de grief a rejeté le grief en s'appuyant sur la jurisprudence bien établie en matière de droit du travail selon laquelle lorsqu'un employé s'absente du travail sans s'être vu accorder un congé autorisé quelconque, cet employé a, à toutes fins et intentions, abandonné son emploi, ce qui représente un motif au sens de l'alinéa 12(1)e) de la LGFP.

Grief rejeté.